lundi 9 avril 2018

Rôdage pneus

C'était évident, l'appel du bitume se fait pressant surtout que la météo est au rdv. Vendredi 06/04 - 160 km sur une classique du genre.
Domicile ;  la Petite Pierre ;  Phalsbourg par l'Oberhof ; Lutzelbourg ; Dabo et retour par Marmoutier.

La première impression est plutôt bonne. Un comportement un peu plus routier. Trajectoires stables, un poil plus difficile à mettre sur l'angle mais après il descend plus facilement, je dirai même, qu'il "tombe" plus facilement sur l'angle.
Les petits virelets gauche-droite s'enchaînent allègrement. Sans excès toutefois. A mon âge on roule plutôt cool.

Globalement bon comportement sur le sec.

Les sensations sont quelque peu différentes d'avec les Scorpions. Mais on ressent généralement la même différence entre neuf et usé dans la même monte. 

La suite au prochain numéro après une sortie pluie.

Entretien - Nouveau train de pneus - BRIDGESTONE A. 41

Les Pirelli Scorpion Trail ont rendu l'âme. 9.100 km, l'arrière est bon à changer. Sur l'avant il reste de la gomme, mais l'usure me semble bizarre, par plaques ou étages, je ne sais pas comment dire. Donc, on change le train complet. Sécurité oblige.
Toujours est-il qu'il s'agissait là de la monte d'origine. Bon comportement sur le sec comme sur le mouillé. Un pneu facile sans mauvaises surprises.
A conseiller, surtout que Pirelli est passé entre temps au Scorpion II qui d'après les différents commentaires, presse, blogs serait encore mieux.

Bon rdv pris le 04/04 pour un nouveau train. Sur les conseils  du mécano, je me suis laissé séduire par le nouveau Bridgestone A.41 surtout qu'il y a actuellement une promo. La marque rembourse 40 € sur le montage d'un train complet. Alors, Go !

Je me présente au rdv, excellent accueil  à la concession Honda CK Moto de Haguenau, comme d'habitude. Café... On discute un peu de la nouveauté "Gold". Allez, tout le monde le sait, les valises sont plus petites... C'est bien connu, c'était mieux avant.
Et bien moi qui roule en Crosstourer, je trouve qu'elle est mieux maintenant. Mais c'est vrai, je n'en ai pas... Mon opinion est juste basée sur l'aspect visuel global. Elle ressemble de nouveau à une moto et non à un cargo roulant. Elle rentre donc dans le champs du possible choix à l'exception du prix affiché. Je me situe hors jeu...

Bon le passe le plus fort de l'orage au chaud et au sec. Retour et premiers tours de roue sur le mouillé. Prudence, prudence ! Le plein et retour maison. Inscription sur le site du manufacturier avec scan de la facture (aimablement réalisé par la concession et envoyé direct sur ma boite mail). Du service, jusque dans le détail.

Allez, la suite au prochain numéro.

Sortie d'hiver..

Le06 mars, petit brin de toilette à la sortie de l'hiver et montage d'une grille de protection radiateur. Je ne sais pas si çà sert à grand chose mais çà rassure...


mercredi 15 novembre 2017

Sortie du 14/11/2017

Juste un petit tour au bord du Rhin à Lauterbourg. Pause café à Soufflenheim au retour.
Haut le niveau d'eau...


mardi 7 novembre 2017

Sortie du 04/11 Pot's en selle

Bon avec les copains on s'est retrouvés samedi à 10h00 à Erstein/Kraft chez http://hcmotohub.com/ et http://www.oldskullgarage.com/index.html,
ces deux enseignes occupant le même bâtiment.

Superbe accueil, café...

Belles mécaniques il faut le reconnaître, même quand on n'est pas vraiment fan de HD on peut tout de même apprécier le travail.

Après l'appel de Michel on a du faire mouvement direction Strasbourg, rendez vous fixé devant le Hall Rhénus au Wacken.

Rapidement on tire les plans : vu la météo et l'heure avancée, nous partons direction le Schwartzwald par Achern / Allerheiligen / Oppenau et pause casse-croûte au Mummelsee (http://mummelsee.de/fr/).



Après une bonne tranche de Schwartzwälder retour en Alsace par Baden Baden. Impeccable, que du bonheur...





jeudi 2 novembre 2017

Reprise, 1ère sortie

Timide redémarrage samedi 28/10/17. Juste la partie Nord de la Route des Vins via Cleebourg puis retour par le Col du Pigeonnier - Lembach.
Conclusion : çà roule...

On ne se laisse pas abattre, 1ère vraie sortie lundi 30/10/17. Un grand classique du genre : LPP - Dabo et retour par le Kochersberg. Super !
Quelques images...

Mardi : liaison moto à KEHL pour opération "raclette".

ET

1er novembre, reprise en duo.

Bilan : la moto c'est excellent, la cheville çà tient mais çà tire un peu quand même. Un peu moins avec le changement de chaussures. A la place des bottes légères, j'ai repris mes vielles "rangers". Pour le moment c'est ce qui va le mieux.

Allez, profitons encore un peu des belles journées. Normalement samedi sortie avec les "Pot's en selle"...



Premier arrêt, la Petite Pierre


Escale à la Cristallerie Lehrer à ARTZWILLER

Il y a des vues dont on ne se lasse pas...

Dabo

Dabo le rocher



mardi 3 octobre 2017

En progression en attendant la reprise...

Sans le plâtre
Après le RDV du 25/09, le plâtre a été enlevé pour débuter une dizaine de séances de kiné.
Vivement la reprise. En attendant je rate pas mal de sorties, rassemblements, expositions etc...
Je me laisse le mois d'octobre pour consolider. Je préfère attendre un peu, ne pas reprendre la moto trop tôt pour ne pas le regretter par la suite.
En circulation çà ne poserait pas de soucis, mais il faut bien s'arrêter un jour ou l'autre !

vendredi 15 septembre 2017

OuÏe, aïe...

Fin de saison anticipée, accident de piscine fin août.
Bilan 4 à 6 semaines. Rdv le 25/09 puis kiné. On verra la reprise...

Béquille HONDA aux couleurs de la moto ! 

samedi 22 juillet 2017

Route des crêtes version XXL

Sortie vendredi 21/07/17 en solo. Direction le sixty-huit pour la route des crêtes version XXL.

Bon, pour revenir par le chemin des écoliers, faut d'abord y aller. Mon choix s'est porté sur l'autoroute allemande. Je voulais éviter les périphéries des villes comme Strasbourg - Sélestat - Colmar. Un peu long...
Objectif partiellement atteint : 2 grands chantiers générant des ralentissements mais pas de bouchons  et pour finir travaux sur l'autoroute à Mulhouse.

Approvisionnement en carburant et casse-croûte à l'Ile Napoléon, puis direction Masevaux.

D'abord Ballon d'Alsace par Giromagny. Beaux virages, bon revêtement tout comme on aime.
Repas à proximité du lac de Sewen.
Ensuite re-Masevaux ; route Joffre - Thann - Cernay - Uffholtz - Hartmanswillerkopf - Col Amic - Gd Ballon - PAUSE glouglou...
Markstein - Schlucht - Lac Blanc - Bonhomme - Ste Marie-aux-Mines - Courte pause - Haut-Koenigsbourg - Châtenois - Molsheim - Re-Plein et courte pause.
Retour à la maison par Truchtersheim - Brumath etc...
Un peu plus de  500 km au compteur. Fun.

Au final, peu de circulation. Au plus chaud, 31° au retour dans la plaine, 20° sur les crêtes : conditions idéales.
Une moto (et surtout une boite de vitesse) toujours aussi plaisante. Ce tour a été pour moi l'occasion de m'amuser avec les divers modes.

Spéciale dédicace pour la qualité du revêtement tout au long du circuit. Des tronçons refaits à neuf en enrobé. Quelques sections récemment gravillonnées mais déjà balayées.

L'heure du miam


Revêtement refait, pose d'enrobé récent. Magnifique ! 


Dans son élément...

L'hôtel du Ballon

La cafétéria avec vue panoramique


lundi 17 juillet 2017

Direction Johanniskreuz

Bon aujourd'hui lundi 17/07, une fois de plus direction l'Allemagne. Mon choix s'est porté sur le lieu dit "Johanniskreuz". Les initiés reconnaîtront.

Mais d'abord test du mode manuel de la boite DCT.
Pour ce faire, direction une route connue : col du Pigeonnier. Super ! En fait mon mode préféré. Les vitesses passent en toute souplesse à la demande "au doigt et à l'oeil". Bon plutôt aux doigts. Ultra facile et simple.

Après le plein à Lembach, on attaque la montée. Bien. Peu de circulation, on est lundi. Aucune comparaison avec les week-end. Une fois de plus Kaffee-Kuchen.
Discussion sympathique avec les quelques motards présents. Cà intéresse la Dct.

Retour par Pirmasens - Bitche - Lembach.
Belle virée.




Mummelsee

Samedi 15/07 dans l'après-midi direction l'Allemagne.
Destination Mumelsee sur la B.500 "Schwartzwaldhochstrasse" via Achern - Allerheiligen - Oppenau - puis direction les hauteurs.
Bon çà faisait un bout de temps que je n'avais pas emprunté la B.500 et là surprise ! Limitation fixée à 70 km tout le long...
Kaffee Kuchen à l'hôtel du Lac puis retour par Sasbachwalden -  Achern.




mardi 11 juillet 2017

67-La Cross-1er retour d'expérience

Petit retour d’expérience après une semaine d’utilisation et les premiers 1.000 km parcourus.

C’est mercredi dernier le 28/06/17 que j’ai récupéré ma nouvelle moto et que j’ai restitué ma Varadero.

Faut dire que je m’étais terriblement attaché à cette dernière et après 12 ans de bons et loyaux services et quelques 88.000 km parcourus (et quelques petites misères), j’ai finalement fini par changer.

Présentation de la nouvelle : C’est la HONDA VFR 1.200 X – Crosstourer – Dct rouge et noir.
Il s’agit d’une moto d’occasion de fin mars 2016 avec 2.800 km au compteur et garantie jusqu’au 30/03/2019. Donc zen…

La monture d’origine étant quelque peu dépouillée, il a fallu taper dans le catalogue des accessoires. De ce fait les options suivantes ont été montées par le précédent propriétaire :
- Béquille centrale
- Valises latérales Honda
- Poignées chauffantes
- Selle confort
Quant à moi j’y ai fait rajouter :
- Pare-carter Honda
- Top case Shad SH 58 X (la caisse d’origine Honda à 800 €!!! j’ai renoncé pour taper dans les accessoires).


Le changement s’est fait sans problème. Le gabarit de cette dernière est même un peu plus « contenu » que la Vara. Poids et hauteur en rapport. Donc pas de changement notoir ni de surprise lors de la prise en main.
En fait on peut résumer le moto ainsi : « d’une extraordinaire facilité et sécurisante ». Et en plus il n’y a même plus à changer les vitesses, elle le fait toute seule.

Donc passons à l’essentiel du modèle : la boite DCT.
Cette dernière présente en fait 3 modes :
- un manuel où on passe soi-même les vitesses avec les palette au guidon (+ et - ). Je reconnais que je n’ai pas encore testé ce mode vu qu’elle le fait tellement bien toute seule… Mais j’essaierai, pour faire la différence.
- un mode Drive : il s’agit d’un mode économique. Les vitesses supérieures passent très (trop) rapidement et elle ne rétrograde que très (trop) tardivement. C’est totalement « insipide ». En fait ce mode ne présente pour ainsi dire que très peu d’intérêt sinon peut-être quand on a de l’autoroute à faire.
- un mode sport à 3 niveaux. Et là, fun !
En fait c’est ultra simple et on trouve très rapidement le mode qui convient à chaque circonstance.
Ensuite, quel que soit le mode sélectionné, on peut intervenir à n’importe quel moment en actionnant les palettes au guidon. Donc zen. Ensuite, impossible de rentrer une vitesse si le régime moteur ne correspond pas à la plage d’utilisation. Dons pas de soucis de sous/sur régime. Cà miaule et çà ne claque pas !
Au départ, je craignais de ne pas disposer de frein moteur. Mais cette boite finalement fait très bien le travail. Dans tous les cas, elle ne passe la vitesse supérieur qu’à l’accélération.
De même quel que soit le mode sélectionné, une action franche sur la poignée fait immédiatement tomber 1 à 2 rapports et la cavalerie est lâchée (à priori y’a 129cv. Je ne les ai pas comptés mais je pense qu’ils y sont) et là… çà tracte, çà tracte, çà tracte à ne pas en finir !

Le freinage est ultra puissant ; l’amortissement est confortable ; la protection convenable et la tenue de cap royale. Pour le moment, j’ai pas trop touché aux réglages, je testerai ultérieurement car pour le moment çà me paraît bien réglé.
Je trouve néanmoins qu’à l’utilisation en duo, la charge se situe d’avantage sur la boucle arrière par rapport à la Varadero. Sur cette dernière, la masse me semblait plus positionnée vers l’avant, mieux « centrée ». Bon c’est une impression personnelle.

Ensuite, l’utilisation à bas régime en agglomération sur les premiers rapports notamment avec le fameux mode Drive est de nature à provoquer quelques claquements de la transmission (limite sous-régime). Ce désagrément est entre autres, constaté lors du passage des ralentisseurs (Gd couchés) qui fleurissent dans nos agglomérations à l’entrée des zones 30.
Globalement, la ligne moteur boite cardan est d’une bonne souplesse, le tout étant partiellement lissé par la boîte DCT. Mais c’est pas un kit chaîne...

Les pneus sont ceux de la monte d’origine à savoir des Pirelli Scorpion Trial. J’ai juste roulé sur du sec. En ce qui me concerne je dirai qu’ils mettent en confiance. Je suis habitué et normalement je prêche pour les Michelin Pilot Road 4 Trial qui sont à mon sens exceptionnels sur le mouillé. Aucun souci sur le sec non plus. Je déciderai à la prochaine monte si je change.

Le contrôle de traction est réglable sur 3 niveaux et dé-connectable. Je le laisse au max, je ne suis pas un spécialiste de la glisse même limitée et pas besoin de faire gicler les gravillons ou lever la roue au démarrage (ou en circulation). Je laisse çà au kékés ! On verra plus tard.

Bon on est d’accord, c’est un trial routier, typé GT, conçu pour les « grands ». C’est pas vraiment fait pour les chemins mais elle peut y aller… mais pas moi !
J’aurai préféré des jantes à bâton mais c’est vrai que les rayons croisés çà en jette.

Prochains essais à venir :
- le mode manuel en montagne dans les petits virelets.
- démontage de la bagagerie et direction une autoroute allemande…(histoire de voir jusqu'où elle va).
- Je vais essayer de tracter une caravane (c’est un fake news, ne pas relayer svp)…

Voilà mon premier retour d’expérience.
Bon je résume :
- est-ce que c’est la meilleure moto ? sûrement pas, y’a toujours mieux.
- est-ce que c’est une bonne moto ? Sûrement que oui.
Dans tous les cas, pour le moment elle me convient et c’est çà l’essentiel.

67-Wrth-Moto_News

Après 12 ans de bons et loyaux services, j'ai fini par céder ma Varadero.

En fait j'étais parti chez CK Motos, concessionnaire HONDA à HAGUENAU pour faire changer mon train de pneus.
Pour passer le temps, d'abord café, puis petit tour dans le hall d'exposition.
Les neuves ; les occasions et la voilà : Une VFR 1200 X Crosstourer DCT de mars 2016 affichant 2.800 km.






Essai du modèle (neuve en démo), discussion et RDV est pris.
Retour à la concession, négociation, top là, affaire réglée.
Les premières images...

mercredi 24 mai 2017

Du provisoire en attendant...

Au final, je me suis dit que la solution n'était pas mécanique, mais "électrique".

En effet, le petit levier me paraissait difficilement soudable ou collable !

Petit tour au garage. Bingo, un interrupteur 12 V 3 positions. Cà va faire l'affaire en attendant mieux.

Au final, je pense acheter un interrupteur plus petit et étanche qui s'intégrera mieux. Eh oui, y'a du provisoire qui dure... 

Détail :

On poursuit l'exploration en profondeur. On démonte.

C'est l'interrupteur. On dé-soude les fils et on vire le contacteur.

Préparation des fils par étamage (bon contact).

Le fil gris sur le gris-noir ; l'orange sur le gris et le bleu sur le blanc. C'est le problème quand on n'a pas les fils de la bonne couleur en stock. On assemble le tout avec un petit domino qu'on glisse sous la plaque. Oups, j'ai glissé...

On met des cosses sur les fils

On banche l'interrupteur et c'est le moment de vérité. Allez, contact et on teste. C'est bon, çà fonctionne et même pas emmêlé les couleurs pour les côtés

On isole. Cà peut aider

Voilà le résultat. Evidemment çà dépasse...

Fin du procédé. Je lui ai d'abord mis sa race de colle au pistolet pour faire un semblant d'étanchéité, puis un peu de skotch noir pour la finission.

lundi 22 mai 2017

Une panne pousse l'autre...

Pas de chance décidément.

Petite sortie samedi. Arrivé à Rosheim, plus de clignotants. Commodo cassé !
Retour maison direct par autoroute.
Petit problème, la pièce est bien disponible sur BikeParts mais comme d'habitude à un prix prohibitif (un peu plus de 130 €).

Donc je tente l'occasion sur France-Casse. On attend.

En attendant, j'ai démonté et je vais aller voir mon copain le soudeur de radiateur. J'y crois pas mais on tente quand même.

P.S. : les ressorts ne m'ont même pas sauté à la figure.





Voilà, c'est là le problème !